"Voir la paille dans l'oeil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien"

Un passage relevé dans la FAQ de l'organisation PETA a provoqué récemment un mini scandale sur les réseaux sociaux, relayé par quelques médias.

A la question « Qu'entendez vous par Droits des animaux ? », l’association répond dans sa FAQ que chaque animal devrait avoir des droits indépendamment de l'intérêt qu'il peut présenter pour les humains, de la même façon qu'un handicapé mental a des droits...

Passage monté ensuite en épingle par quelques personnes accusant PETA de placer les handicapés en dessous des animaux. Sans revenir sur la curieuse (et assez malsaine) idée de vouloir systématiquement établir une hiérarchie entre les personnes ou les espèces et de juger l'action de tel ou tel sur son application ou non de ces présupposés hiérarchiques, on peut estimer que la formulation de PETA est maladroite en pêchant en fait par manque de développement : il est évident qu'il ne s'agît pas de dévaloriser les handicapés mais d'attirer l'attention sur le fait que ne pas avoir la capacité (partiellement ou totalement) de comprendre des règles sociétales ne justifie en rien l'exploitation ou la souffrance...

Bienévidemment, certains fanatiques de l'exploitation animale se frottent les mains de ce mini buzz !

Ainsi André VIARD qui dans son dernier éditorial sur son site "Terres Taurines" endosse le costume du citoyen choqué par les déclarations de PETA... On pourrait trouver son indignation sincère si le 17 septembre 2014, dans un éditorial consacré au "Toro de la Vega" et aux manifestations d'opposants à cette ignoble pratique, le même André VIARD n'avait justement pas lui-même et sans aucun doute ni maladresse qui puisse l'en excuser porter un jugement dégradant et méprisant sur les handicapés en écrivant à propos d'un manifestant : "un handicapé au premier plan qui pensait qu'on l'amenait au manège" !

Visiblement pour Monsieur Viard, les handicapés qui entendent participer, comme tout citoyen en a le droit, à une manifestation doivent croire qu'on les emmène au manège...

"Voir la paille..." etc.

Francis Allouchery

 

 



Thierry Reboul est étrangement plus indulgent voir complaisant lorsque André Viard son gourou se moque d'un handicapé.Une simple maladresse bien vite montée en épingle et des assimilations au nazisme et aux terrorisme faisant montre d'une volonté certaine de stygmatiser ceux qui défendent la vie  au lieu comme lui de la détruire,ceux qui luttent contre la maltraitance au lieu de s'en divertir comme lui.Bref,la vipère crache son venin?Doit on aussi revenir sur l'incident survenu aux arènes lorsque qu'un tétraplégique fût refoulé soit disant par manque de place?
Tétraplégique, on lui refuse l'entrée à la corrida par manque de place !

Ce n'est pas de sitôt que le Nîmois Michel Brouat reposera les roues de son fauteuil roulant sur le sol biterrois. Cet aficionado de la première heure n'a pas apprécié qu'on lui refuse l'accès à la corrida des Fuente Ymbro, mardi 14 août, par manque de place !

http://www.midilibre.fr                         

michel-brouat-est-reparti-decu-sans-avoir-pu-assister-a-la_438020_510x255


.